No menu items!
AccueilCommentComment reconnaître un franc-maçon ?

Comment reconnaître un franc-maçon ?

Beaucoup de rumeurs et de légendes circulent sur la Franc-maçonnerie et ses membres.

Autour de ce mouvement se sont construites mille et une histoires incroyables et des mythes extraordinaires.

Certains voient la main des francs-maçons dans tous les malheurs qui arrivent à ce monde, voire même d’organisateur de complot mondial, d’autres voient dans cette organisation un mouvement « secret » ou « discret » de bienfaisance qui veille silencieusement sur l’humanité.

La part de mystère qui entoure la Franc-maçonnerie provoque chez beaucoup de personnes un comportement méfiant, suspicieux et beaucoup suspectent des personnes de leur entourage d’appartenir à une loge, un collègue, un voisin, un patron ou même un membre de la famille.

Qu’est-ce que la Franc-maçonnerie ?

Il n’y a pas de définition précise de la Franc-maçonnerie, et pour expliquer ce mouvement, on parle d’un « ensemble d’espaces de sociabilité sélectif formés de phénomènes historiques et sociaux …  » Quelque chose de très vague, ce qui accentue l’impression de secret autour de cette organisation.

La Franc-maçonnerie est légalement reconnue en France comme une association créée sous la loi de 1901 comme c’est le cas du Grand Orient de France fondé en 1728 ou de la Grande Loge Nationale Française, les deux principales obédiences en France.

C’est donc un mouvement légal qui a même un siège officiel et des représentants qui ne cachent pas leur fonction et s’expriment même dans les médias. Les francs maçons « réguliers » peuvent même voyager et visiter les loges internationales.

Les loges (groupe de Francs Maçons ou ateliers) sont regroupées dans un ensemble, appelé Obédience Maçonnique (Grand Orient, GLNF, GLDF, …).

Les francs-maçons définissent leur organisation comme un mouvement fraternel qui a pour objectif d’unir les forces bienveillantes, de les organiser dans une structure hiérarchisée et de canaliser leurs efforts et leurs moyens afin d’œuvrer pour le bien universel.

Comment savoir si mon patron, mon voisin ou ami est franc-maçon ?

Les francs-maçons ont leurs codes, leurs habitudes, leurs pratiques et leurs secrets. Lorsqu’on les rejoint, ce qui la plupart du temps se fait par cooptation (on peut également faire une démarche volontaire au près du siège de l’Obédience), on est initié peu à peu aux secrets de l’organisation et on monte progressivement les grades, plus ou moins rapidement, selon la valeur de son travail et selon son assiduité.

Les francs-maçons ne sont pas tenus au secret à propos de leur appartenance à l’organisation mais ils ne le crient pas sur les toits pour autant.

En revanche, il leur est interdit de dévoiler l’appartenance d’un autre membre de la Loge. Alors pour savoir si votre ami, collègue, patron ou voisin est de la Franc-maçonnerie, vous pouvez chercher certains signes ou comportements qui sont supposés être des attributs des francs-maçons.

Parmi les signes les plus importants, il y a la poignée de main spéciale que les franc-maçons utilisent pour se saluer entre eux, il est clair que ce signe ne sera pas utilisé avec vous si vous n’êtes pas « de la maison » mais vous pouvez observer comment votre patron serre la main à un autre patron par exemple pour déceler cette poignée de main spéciale.

Il parait aussi qu’il y a des gestes, des postures typiques des francs-maçons, parmi ces gestes il y a la main sur le cœur ou sur le milieu de la poitrine, l’index pointé vers le haut, vers l’œil ou la bouche.

Les francs-maçons auraient même des gestes à faire en cas de détresse, comme poser sa main sur sa cravate ou sur sa nuque.

Ces gestes et postures sont plutôt de dimension historique, puisque, persécutés pendant de longues périodes dans l’histoire, par les nazis par exemple ou par l’Eglise qui voyait d’un mauvais œil ces réunions qu’elle ne contrôlait pas… De nos jours, ces persécutions étant terminées, il est moins délicat de se présenter comme Franc Maçon.

Néanmoins, il y a d’autres moyens de reconnaître un Franc Maçon. Les Francs Maçons, qui travaillent leur pierre, en d’autres mots, travaillent à l’amélioration d’eux-mêmes sont sensés appliquer les valeurs apprises en Loge à l’extérieur du temple. Un Franc Maçon « rayonnera » donc, par son attitude bienveillante, à l’écoute des autres, et souvent, très à l’aise en public, puisque rappelons le, il présente régulièrement ses travaux en public dans la loge.

Tous ces signes relèvent de théories et de rumeurs et la plupart des choses qui sont dites à propos des francs-maçons relèvent souvent du fantasme et de la légende urbaine et le moyen le plus simple de lever le doute sur un de vos proches est de tout simplement lui demander car les francs-maçons ne sont pas obligés de garder secrète leur appartenance à une loge maçonnique.

D'autres questions