No menu items!
AccueilDroit des salariésAnnoncer une grossesse à son employeur

Annoncer une grossesse à son employeur

Lorsqu’une femme salariée tombe enceinte, elle doit annoncer sa grossesse aux services sociaux afin de bénéficier des différentes aides et des quelques avantages auxquels ouvre droit une grossesse. L’annonce de la grossesse aux services sociaux se fait après la première constatation de la grossesse par un médecin qui délivre un certificat utile à la déclaration.
Pour ce qui est de l’employeur, l’annonce de la grossesse n’est pas obligatoire, aucune loi ne l’impose mais il est d’usage, lorsqu’une salariée tombe enceinte, de prévenir son employeur à l’avance pour qu’il puisse s’organiser et trouver un remplaçant lors du congé maternité de la salariée et faire profiter la femme enceinte de certains aménagements qui visent à faciliter la période de grossesse.

Déclaration à l’employeur et droits liés à la grossesse

L’usage veut qu’on annonce sa grossesse à son employeur lorsque le troisième mois de grossesse est terminé. L’annonce peut être faite de vive voix, par téléphone ou lors d’un tête à tête mais il est préférable de la confirmer par écrit dès que possible avec un courrier recommandé avec accusé de réception. L’annonce doit contenir la date présumée de l’accouchement pour que l’employeur sache à quel moment il aura besoin d’un remplaçant.
Dès que la grossesse est confirmée, la salariée enceinte bénéficie de droits supplémentaires et d’une protection. Elle a  par exemple, le droit à des absences sans retenue sur salaire lorsque les absences sont justifiées par des visites médicales.
La femme enceinte est aussi protégée du licenciement durant toute sa grossesse.
 

D'autres questions