No menu items!
AccueilDroit des salariésTout savoir sur la prime d'ancienneté

Tout savoir sur la prime d'ancienneté

Une entreprise peut récompenser un salarié qui est employé au sein de l’entreprise depuis plusieurs années en lui versant une prime d’ancienneté qui s’ajoute à la rémunération habituelle.
La prime d’ancienneté permet de récompenser un travailleur fidèle à l’entreprise et de le rémunérer plus qu’un autre salarié de l’entreprise qui occupe le même poste, accomplit les mêmes tâches mais est dans l’entreprise depuis moins d’années.
La prime d’ancienneté n’est pas une obligation légale de l’entreprise, elle n’est imposée par aucune loi mais elle peut être incluse dans le contrat de travail, l’accord d’entreprise ou la convention collective, dans ce cas, elle devient un droit du salarié. Elle est aussi un droit lorsque dans une profession, il est d’usage qu’une prime d’ancienneté soit reversée.

Calcul du montant de la prime d’ancienneté

Si la prime d’ancienneté est prévue dans le contrat de travail, dans la convention collective ou dans l’accord d’entreprise, elle doit avoir un mode de calcul précis.
Pour faire le calcul, il est possible de prendre en compte plusieurs paramètres comme le nombre d’années de travail au sein de l’entreprise ou le salaire minimum conventionnel et il est possible d’appliquer des coefficients comme un pourcentage du salaire de l’employé.
Lorsque la prime d’ancienneté est versée, elle doit figurer sur le bulletin de paie et doit être mentionnée dans la déclaration de revenues car elle est soumise à l’impôt sur le revenu et aux charges sociales.

D'autres questions