No menu items!
AccueilMieux se connaitreEnfant battu : quelle attitude faut-il adopter ?

Enfant battu : quelle attitude faut-il adopter ?

Les violences chez l’enfant, atteignent des proportions que l’on a parfois du mal à imaginer. En effet, on estime que la maltraitance chez les plus petits concerne environ 14% des enfants… tout en sachant qu’un grand nombre d’entre eux n’en parlera jamais, et ainsi ceux-ci ne peuvent être inclus dans les données statistiques. C’est donc un pourcentage minimum, qui doit être revu à la hausse, hélas.
Il est donc assez fréquent d’être témoin de ce type de problème, et de se confronter alors à cette situation complexe : trouver le moyen de réagir lorsque l’on a un enfant battu dans son entourage. Les chiffres font état de 45% de personnes, ayant des soupçons face à une éventuelle situation de maltraitance, dans leur entourage. Cela fait donc presque une personne sur deux !
Quelle est la bonne attitude à adopter ? Comment réagir face à ce type de problème ? Faut-il véritablement intervenir ? Avant toute chose il est évident que oui, il est nécessaire de faire quelque chose. Ne vous dîtes pas que cela ne vous regarde pas : avoir un enfant battu dans son entourage sans réagir, cela s’appelle une non-assistance à personne en danger, si vous ne faîtes rien.
Voici donc quelques conseils, concernant l’attitude à tenir en cas de confrontation à un problème de ce type.

Ne pas en parler avec les parents directement

La plupart des personnes confrontées à ce type de situation ont un réflexe que l’on peut comprendre, mais qui pourtant est tout à fait déconseillé : en parler directement avec les parents, supposés être les auteurs de cette maltraitance. Ce n’est absolument pas la conduite à tenir, même si cela paraît être la manière la plus évidente d’aborder la chose.
Un parent qui maltraite son enfant ne va évidemment pas souhaiter entamer une quelconque discussion avec vous. Celui-ci va nier, ou se montrer agressif bien évidemment, mais ne va absolument pas reconnaître ou accepter de l’aide pour sortir de cette situation. Ce n’est pas à vous d’intervenir directement.
Ainsi, malheureusement, il ne faudra pas en parler directement à l’agresseur présumé, sous peine de se retrouver face à un mur, et même de risquer soi-même d’être agressé.

En parler aux autorités compétentes

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à appeler le numéro enfant battu, qui est le 119. Plus exactement, il s’agit d’Allo enfance en danger, et le but est d’aider les autorités à détecter les problèmes, de manière à pouvoir agir de manière concrète.
Vous pourrez aussi y trouver une oreille attentive, si vous êtes vous-même confronté à des violences en tant qu’enfant ou adolescent, que celles-ci soient physiques, sexuelles ou psychologiques. Il s’agit d’un numéro gratuit, qui n’apparaît pas sur les factures détaillées, que vous pouvez joindre en toute confidentialité, et le tout 24h/24.
Outre le SOS enfant battu, en cas de situation d’urgence, on n’hésite pas et on prévient la police immédiatement, en appelant le 17.

D'autres questions