Quand annoncer sa grossesse à son employeur : le guide de A à Z

Quand annoncer sa grossesse à son employeur : le guide de A à Z


Greenjee.fr » Conseil lors de la grossesse » Quand annoncer sa grossesse à son employeur : le guide de A à Z

Vous êtes enceinte d’un premier ou d’un nouvel enfant ? Félicitations ! Alors que vous êtes ravie de cette annonce, vous savez qu’en dehors de l’annonce au futur papa, à vos amis, à votre famille et plus largement à vos porches, vous allez également devoir l’annoncer à votre employeur.
Or, on sait combien il peut être difficile pour une femme d’avoir à faire face à cette situation parfois. Et par parfois, on entend en réalité, tous les moments où les entreprises, les responsables des relations humaines, les supérieurs et les collègues ne sont pas du tout compréhensifs.
Il vous faut donc mener une vraie stratégie afin de l’annoncer de la bonne façon (si bonne façon il y a) à votre employeur. Tout va être une question de timing mais aussi de manière de présenter les choses, avec douceur et diplomatie.
Si vous êtes actuellement dans cette situation pas toujours évidente, alors vous êtes usr le bon article. Ci-dessous, vous allez découvrir tous les conseils pour avoir une idée claire de quand annoncer sa grossesse à son employeur, mais aussi de la façon idéale de déclarer sa grossesse à son employeur.
Bonne lecture !

Déclaration grossesse employeur : tous les conseils pour bien l’annoncer au travail

Tout d’abord, il est essentiel pour vous de ne pas être anormalement angoissée. Sans parler des tensions et du stress que pourrait ressentir votre petit bout de chou qui est à l’intérieur de votre ventre, c’est aussi important d’arriver sereine pour faire votre annonce.
Vous devez simplement prévoir un peu à l’avance ce que vous allez dire mais surtout, et c’est peut-être le point le plus important, essentiel et central, il est nécessaire de connaître vos droits. 
En effet, la législation française en matière de travail (le Code du Travail) parle du congé maternité mais surtout des droits de la future mère dans le cadre de son travail.

  • Sachez dans un premier temps que vous n’avez aucune obligation légale en matière de temps pour l’annonce. En effet, c’est à vous de choisir le moment où vous souhaitez le dire. Il est évident que si vous souhaitez avoir de bons rapports, ou continuez à entretenir de bons rapports, avec votre hiérarchie, il est plus que préférable d’annoncer la nouvelle de votre grossesse suffisamment en avance pour que l’entreprise puisse organiser votre remplacement temporaire.
  • Dans certains cas, on va vous demander de prévenir l’entreprise de façon stricte et carrée, avec l’envoi d’un courrier avec accusé de réception. Cela permet de laisser une trace officielle, en quelque sorte, de la notification que vous faites à l’entreprise de votre grossesse (une notification datée) mais aussi implicitement moment où vous allez devoir partir pour votre congé de maternité.
  • Vous allez également devoir impérativement faire un examen médical qui vous donnera le droit à un papier du médecin, ou du gynécologue par exemple, attestant que vous êtes bien enceinte. Sur ce papier, vous allez trouver aussi la mention exacte de la date qui est pressentie pour votre accouchement. C’est en se basant sur cette date que les dates de votre congé de maternité (fin et début) seront aussi envisagées.

Ce sont toutes ces démarches que l’on désigne sous le nom de déclaration de grossesse employeur d’ordinaire. Et si vous voyez qu’à la de quand prévenir son employeur de sa grossesse, il n’y a pas de réponses précises. Cela ne doit pas vous empêcher de tenter dans la mesure du possible, et de votre intérêt aussi, d’être transparente avec lui afin de conserver de bons rapports.

Toutes les raisons pour lesquelles vous devez déclarer votre grossesse

Dans le cas où vous auriez de doutes sur l’annonce, sachez que vous avez droit à des avantages prévus par les lois, sous certains critères et sous certaines restrictions évidemment. Afin d’avoir une idée des avantages auxquels vous avez potentiellement droite, vous pouvez vous référer sans plus attendre à la convention collective de votre employeur, c’est-à-dire de votre société. Elle doit être normalement facilement accessible à tous soit sur le site internet (ou plus précisément l’intranet) ou dans les archives. N’hésitez pas à demander cela au secrétariat et/ ou aux services administratifs par exemple).
Dans certains cas, il arrive que la convention collective vous donne le droit à des heures de télétravail à partir d’un certain moment de votre grossesse ou alors que vous ayez droit à un régime spécial du côté des horaires de travail par exemple. Il arrive effectivement que l’on autorise la femme enceinte à effectuer moins d’heures par semaine, par exemple.
De plus, le fait de déclarer sa grossesse à son employeur va permettre une chose toute simple : votre employeur n’aura plus la possibilité de vous licencier. En effet, la législation du travail en matière de grossesse est stricte. Elle condamne fermement tous les employeurs qui souhaiteraient se débarrasser d’un employé alors que celle-ci est en congé maternité ou quand elle est enceinte.

En conclusion, pour résumer, à la question quand déclarer sa grossesse à son employeur, on voit qu’il n’existe pas d’obligations légales.

  • Il est plutôt recommandé de le faire le plus tôt possible, en sachant que la plupart du temps, on attend le cap des trois mois pour l’annoncer (afin de limiter les annonces qui sont suivies d’une fausse couche).
  • Si vous le souhaitez, il est fortement conseillé de prévenir son employeur de sa grossesse en ajoutant à la déclaration orale, un courrier que vous allez envoyer en recommandé avec accusé de réception. Cela vous donnera un point et une preuve officielle que vous avez bien notifié votre entreprise.
  • Dans ce courrier, il est recommandé d’ajouter l’attestation du médecin qui dit que vous êtes enceinte et qui précise aussi la date prévue pour votre accouchement.

C’est en se basant sur cette date que vous allez pouvoir prévoir, à peu près, vos dates de congé de maternité. Aussi bien la date de début que la date de fin. Gardez cependant bien à l’esprit qu’il n’est pas toujours possible d’être aussi précis que l’on souhaiterait. En effet, de nombreuses choses peuvent arriver qui vous obligeraient à avancer votre date de congé maternité.

Nos Catégories