Saignement du nez : les causes possibles


Greenjee.fr » Santé » Saignement du nez : les causes possibles

Les problèmes nasaux sont très fréquents. Classés dans la catégorie ORL, ils se présentent le plus souvent sous forme de nez bouché, sinon, ils se traduisent par des écoulements purulents rencontrés dans le cas des sinusites aiguës. Cela dit, le plus fréquent d’entre eux, après le nez bouché, est le saignement de nez.

Le nez est l’organe de la respiration et de l’odorat, il est aussi l’un des cinq organes de sens du visage, qui est d’ailleurs le moins beau, car le moindre centimètre de plus peut le rendre imposant et du coup, gâcher la beauté du visage. Vous avez sûrement dû entendre à plusieurs occasions des descriptions dans le genre « grand, svelte au nez proéminent » ou « au visage sévère et au nez d’aigle ». Vous l’aurez compris, un gros nez est souvent représenté de manière péjorative, et c’est pour cette raison qu’il figure parmi les sources de complexe. Mais il n’y a pas que ça, ce qui fait que l’on défavorise le nez par rapport aux autres organes, c’est aussi parce qu’il contient des impuretés et se transforme en une véritable rivière de morve lors d’un rhume. Le moindre éternuement suffirait à éjecter ces muqueuses, ce qui est d’ailleurs plutôt disgracieux et embarrassant en milieu social. Cela dit, les glaires ne sont pas les seuls liquides qui coulent du nez, on peut dans certains cas y rencontrer du sang ! Ce qui peut faire paniquer bon nombre d’entre nous, après tout, d’après ce que l’on sait, le sang est un liquide qui baigne à l’intérieur de notre organisme et véhicule tous les nutriments, ions et autres éléments à travers tout notre corps, il est donc naturel qu’il se trouve à l’intérieur de celui-ci. De ce fait, voir du sang couler à l’extérieur de notre corps est surement signe d’une anomalie, ça signifie donc qu’il y a un problème et qu’il faut le prendre en charge ! Dans le cas où il coule du nez, on fait face à un saignement de nez qui, comme on l’a dit plus haut, figure comme l’un des problèmes nasaux les plus fréquents.

Connu dans le jargon médical sous le nom de « épistaxis », c’est une hémorragie le plus souvent bénigne. Pour faire plus simple, c’est un écoulement plus ou moins abondant de sang par les fosses nasales. Ce phénomène touche généralement les enfants âgés entre 2 et 10 ans qui sont les plus fragiles, ainsi que les adultes qui ont dépassé la cinquantaine. Sa fréquence est toutefois plus importante chez les adolescents au moment de la puberté, chez les femmes enceintes au sixième mois de grossesse et chez les sujets âgés souffrant d’athérosclérose.

Vous avez surement dû observer ce phénomène à l’occasion de fortes chaleurs : du sang qui coule par le nez sans s’arrêter et qui fait paniquer les plus sensibles. La plupart des personnes qui traversent ce genre d’épisodes préfère patienter un moment et basculer la tête en arrière le temps que l’hémorragie prenne fin, ce qui est un geste à éviter car il fait passer le sang par la bouche faisant croire à tort que le saignement s’est arrêté. Pour ce genre de personnes, du moment que ce n’est pas fréquent, indolore et sans séquelles mais juste momentanément embarrassant et perturbant, elles ne s’inquiètent guère et considèrent la chose comme étant une banalité. Il ne s’agit là que d’un léger saignement provenant du nez, du moins en apparence, car cette manifestation peut en dire long sur votre état de santé ! Il peut être dû à certains facteurs qui ne nous viendraient même pas à l’esprit. Bien entendu, cela ne veut pas dire qu’il faut automatiquement lier ce phénomène à un cancer ou autre abomination dans le genre, mais il faut tout de même ouvrir l’œil quant à la fréquence de ces saignements qui peuvent se montrer révélateurs d’un trouble.

Saignement de nez : à quoi cela est dû ?

Le saignement du nez a le plus souvent une origine inconnue. Cela dit, les médecins l’associent à d’éventuelles causes qui sont les suivantes :

  • L’hypertension artérielle : celle-ci est définie comme l’augmentation de la pression sanguine dans les vaisseaux, il arrive dans ce cas que quelques gouttes de sang débordent et sortent par le nez.
  • Trouble de la coagulation : associé majoritairement à l’hémophilie, il peut aussi être provoqué par la prise abusive d’aspirine.
  • Affection des sinus : qui sont des cavités qui communiquent avec les fosses nasales.
  • Un traumatisme nasal.

Saignement du nez : quels traitements possibles ?

  • Tout d’abord, ne penchez pas votre tête en arrière ! Penchez-la en avant pour évacuer tout le sang, mouchez-vous bien le nez pour rejeter tous les caillots puis compressez les ailes du nez pendant environ 15 minutes.
  • Si ça ne marche pas, consultez votre médecin. Celui-ci mettra en place une mèche de gaz dans vos fosses nasales. Ce sont de longues bandelettes qu’il peut imprégner d’un hémostatique pour immobiliser le sang.
  • Pour les formes plus sévères, une électrocoagulation ou une ligature chirurgicale des petites artères qui saignent est envisageable.
  • Dans le cas de causes inconnues, on peut cautériser chimiquement à l’aide de nitrate d’argent un petit vaisseau de la cloison nasale dans le cadre de la prévention des récidives.
Nos Catégories