Acide urique : mieux comprendre ses analyses

Acide urique : mieux comprendre ses analyses


Greenjee.fr » Tout savoir sur la santé » Acide urique : mieux comprendre ses analyses

Vous avez passé des examens sanguins, et au sein de ceux-ci, vous avez remarqué que l’on mentionnait une substance appelée l’acide urique. Celle-ci est faite de molécules azotées, et elle provient de la dégradation de celles-ci. L’acide urique peut à la fois provenir de la mort cellulaire, puisqu’elle se trouve aussi dans l’ADN, que de l’alimentation.
Chez l’homme, on trouve de l’acide urique dans le sang de manière systématique. En effet, nous faisons partie des espèces dont le sang en contient le plus, de par notre évolution. Nous en éliminons malgré tout dans les selles, à hauteur de 20 à 25%. Le reste en revanche, sera filtré par les reins et éliminé de cette manière par la suite.

Un taux d’acide urique élevé ?

D’une manière générale, on constate une concentration d’acide urique à hauteur de 70 mg / litre. Lorsque l’on constate un taux supérieur en revanche, on parle d’hyperuricémie.
C’est une situation qui concerne en moyenne 10% de la population. Deux causes sont possibles : il peut s’agir d’une production trop importante d’acide urique, ou d’une élimination difficile au niveau des reins, diminuée pour différences raisons.

Acide urique élevé et traitement

Lorsque l’on a un taux d’acide urique élevé, on peut constater deux problèmes éventuels, qui sont d’un côté des soucis articulaires, à cause de la goutte, une maladie qui a tendance à toucher les articulations et à provoquer leur inflammation.
D’un autre côté, l’acide urique trop concentré peut être à l’origine de calculs rénaux, ou lithiases rénales.

Que peut-on faire ?

On peut dans un premier temps diminuer les apports alimentaires en purines en dégustant moins de poissons, on peut également boire davantage, en ciblant des boissons efficaces sur la diminution de l’hyperurémie, comme le lait et le café. En revanche, l’alcool sera déconseillé. Ce sont des premières solutions qui peuvent vous aider à réduire le taux d’acide urique dans le sang.
Certains médicaments peuvent également améliorer ce problème, comme les inhibants de la réabsorption rénale de l’acide urique, ou les traitements enzymatiques par exemple.

Nos Catégories